Comment la vidéo d'une adolescente de 17 ans a mené à la condamnation du meurtrier de George Floyd : "Elle a changé le monde"

Les images tournées par la jeune femme avaient fait le tour du monde et mis en émoi la communauté noire américaine.

Comment la vidéo d'une adolescente de 17 ans a mené à la condamnation du meurtrier de George Floyd : "Elle a changé le monde"
©AFP, Now This

A peine majeure, la jeune Darnella Frazier a bel et bien eu un rôle crucial dans le procès de Derek Chauvin, meurtrier de George Floyd. Sortie faire quelques courses en compagnie de sa cousine, l'adolescente âgée de 17 ans à l'époque s'était retrouvée confrontée à une scène qui, de son propre aveu, a "définitivement" changé sa vie.

Maintenu au sol par plusieurs policiers, George Floyd peine à respirer. Malgré les appels à l'aide et les supplications de l'homme, Derek Chauvin, le policier qui maintient son genou sur son cou, ne bouge pas. Alarmée mais impuissante, la jeune femme sort son téléphone et commence à filmer ce qui se déroule devant elle, avant de publier la vidéo sur internet.

Une pièce à conviction essentielle

Rapidement, les images font le tour du monde et déclenchent des manifestations dans le monde entier. Pendant plus de 9 terribles minutes, la vidéo montre George Floyd criant ne pas pouvoir respirer 27 fois. Cette vidéo a été considérée comme une pièce à conviction essentielle dans le procès de Derek Chauvin, jugé coupable et qui encourt jusqu'à 40 ans de prison.

Darnella Frazier avait livré un témoignage bouleversant pendant le procès, se désolant de ne pas avoir réussi "à le sauver". " Certaines nuits, je reste éveillée et je m'excuse auprès de George Floyd de ne pas avoir fait plus" , avait-elle confié, en pleurs. "Quand je pense à George Floyd, je vois mon père, mes frères, mon cousin, mon oncle. Ils sont tous noirs ", avait-elle déclaré au tribunal. " Ça aurait pu être eux ".

"Darnella a changé le monde"

Après l'annonce du verdict, des milliers de personnes lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. "Darnella a changé le monde", a écrit sur Twitter le journaliste de CBS News Wesley Lowery. Des mots partagés et aimés des milliers de fois.

Pour cette autre internaute, le courage de la jeune femme doit service d'exemple. "Que votre courage soit un exemple pour nous tous en témoignant des injustices dans nos vies. Témoignez, même lorsque nous avons peur. Témoignez, même lorsque nous tremblons", écrit-elle. 

Victime de harcèlement pour "ne pas avoir réagi", Darnella Frazier a choisi de rester discrète dans les médias. A l'annonce du verdict, la jeune femme a posté un message sur Facebook afin de saluer la décision de justice. "Je viens de pleurer si fort. Cette dernière heure, mon cœur battait si vite, j'étais si anxieuse, l'anxiété battait son plein. Mais de le savoir coupable des 3 chefs d'accusation !!". "Justice a été rendue", conclut la jeune femme, ponctuant son message d'un poing levé, symbole du mouvement Black Lives Matter.