Qui sont les "Radium girls", ces ouvrières que l'on disait être des "revenantes" et qui ont perdu la vie dans d'étranges conditions ?

Elles s’appelaient Quinta McDonald, Albina Larice, Grace Fryer, Edna Hussman et Katherine Schaub. Elles étaient jeunes, enjouées et insouciantes. Loin de se douter que le travail qu'elles effectuaient minutieusement les tuait à petit feu. Dans le cadre de son dossier "Il était une fois", LaLibre.be revient sur le destin tragique des "Radium girls".

Qui sont les "Radium girls", ces ouvrières que l'on disait être des "revenantes" et qui ont perdu la vie dans d'étranges conditions ?
©Wikimedia Commons
“J’ai de la chance d’être ici”, pense Katherine Schaub au moment de franchir pour la première fois les portes de l’US Radium Corporation à Newark, dans le New Jersey, le 1er février 1917. Âgée d’à peine 14 ans, la jeune fille se réjouit de débuter un travail qui fait tant rêver ses copines. La tâche qu’elle devra exécuter une fois installée au bureau qui lui aura été attitré ? Dessiner les chiffres de cadrans...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet