Brésil: le ministre de l'Environnement annonce sa démission

Le ministre brésilien de l'Environnement Ricardo Salles a annoncé sa démission mercredi, un mois après une perquisition de ses bureaux dans le cadre d'une enquête sur son implication dans l'exportation illégale de bois d'Amazonie.

placeholder
© AP
AFP

"J'ai présenté ma démission au président (Jair Bolsonaro) et il l'a acceptée", a déclaré M. Salles, l'un des ministres les plus controversés du gouvernement, lors d'une conférence de presse.

Le désormais ex-ministre a également annoncé qu'il serait remplacé par Joaquim Alvaro Pereira Leite, qui travaillait déjà au ministère, en tant que secrétaire à l'Amazonie et aux Services environnementaux.

Le 19 mai, les bureaux de M. Salles, 46 ans, ont été perquisitionnés à la demande du juge de la Cour suprême Alexandre de Moraes, qui avait aussi ordonné la levée de son secret bancaire.

La Police fédérale enquête sur un "important réseau criminel transnational de facilitation de contrebande de bois", dans lequel seraient impliqués "des responsables comme le ministre Ricardo Salles, d'autres fonctionnaires et des entreprises", avait expliqué le juge Moraes dans son arrêté.

En avril, M. Salles avait fait scandale en affirmant lors d'une réunion ministérielle pendant laquelle il ignorait être enregistré qu'il souhaitait profiter du fait que les médias étaient concentrés sur la pandémie de coronavirus pour assouplir les normes environnementales.

Sur le même sujet