Nicaragua : Daniel Ortega n'a pas encore assouvi sa soif de pouvoir et réprime ses rivaux à la présidentielle

Désireux de briguer un quatrième mandat présidentiel à 72 ans, Daniel Ortega fait le vide. Cinq de ses rivaux pour l'élection de novembre ont été arrêtés, alors que les Nicaraguayens protestent depuis 2018 contre son régime de plus en plus dictatorial.

Nicaragua : Daniel Ortega n'a pas encore assouvi sa soif de pouvoir et réprime ses rivaux à la présidentielle
©AFP
Autoritarisme et népotisme sont-ils les deux mamelles du pouvoir au Nicaragua ? Cela y ressemble fort au vu de ce qui se passe dans ce pays d’Amérique centrale de six millions...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité