Evansville, le pragmatisme des terres : "Pour ceux qui sont prêts à se décarcasser, il y a toujours des opportunités"

La rivière Ohio, qui prend sa source à Pittsburgh, a longtemps constitué un point névralgique du commerce américain. Grâce à leur position privilégiée le long du cours d’eau, de nombreuses villes ont prospéré pendant deux siècles, jusqu’à ce que la désindustrialisation les frappe rudement. La Libre vous fait découvrir cet été cinq de ces villes, de la Pennsylvanie à l’Indiana, en passant par le Kentucky. Dernière étape : Evansville (Indiana). La petite ville de l’Indiana, au carrefour de quatre grandes métropoles, tire profit de sa position centrale.

Evansville, le pragmatisme des terres : "Pour ceux qui sont prêts à se décarcasser, il y a toujours des opportunités"
©Shutterstock
Maxence Dozin - Envoyé spécial à Evansville (Indiana)
Dernière étape de notre parcours le long de la rivière Ohio, Evansville, située dans le sud de l’État de l’Indiana, n’a pas à se plaindre de son sort. Riche de charbon, de gaz naturel et de pétrole, elle a pu passer sans trop de difficultés le cap de la fin de l’ère dite "industrielle" qui a frappé la "Rust Belt" et le Midwest américain durant les années 1970. La richesse de son sous-sol a en effet permis à la région de devenir un fournisseur d’électricité majeur pour tout le bassin de l’Illinois, où l’absence d’installations nucléaires est compensée par des centrales au gaz et au charbon. La transition écologique y est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet