Pérou: démission du chef des forces armées après la victoire présidentielle de Castillo

Le chef du commandement conjoint des forces armées du Pérou, le général d'armée César Astudillo, a démissionné dimanche, trois jours après la proclamation de la victoire à l'élection présidentielle du gauchiste Pedro Castillo, a rapporté une source militaire.

Pérou: démission du chef des forces armées après la victoire présidentielle de Castillo
©afp
afp

"La démission est confirmée, nous n'allons pas donner plus de détails", a déclaré à l'AFP une source du commandement conjoint des forces armées, qui a requis l'anonymat. Selon le journal Peru 21, le général Astudillo a demandé à partir à la retraite le mercredi 28 juillet, jour d'investiture du président élu Castillo. 

Le président par intérim, Francisco Sagasti, a néanmoins exclu de lier cette démarche à la victoire de Castillo. Le général Astudillo, 60 ans, était en charge du commandement conjoint des forces armées depuis octobre 2018. Durant la campagne électorale pour le deuxième tour de scrutin de l'élection présidentielle, un groupe de militaires à la retraite avait organisé des marches de soutien à la candidate de droite Keiko Fujimori, mais les officiers d'active n'avaient pas été impliqués, comme l'exige la Constitution. 

Castillo, 51 ans, a été proclamé président élu lundi, après six semaines d'examens de contestations. Il prendra ses fonctions mercredi, jour de la commémoration du bicentenaire de l'indépendance du Pérou, proclamée le 28 juillet 1821, et prêtera symboliquement serment le lendemain dans la pampa de la Quinua, site de la bataille de Ayacucho le 9 décembre 1824. Participeront à la cérémonie des dirigeants de pays voisins ainsi que le roi Felipe VI d'Espagne.

Sur le même sujet