Le président brésilien sème le doute sur la tenue de la prochaine présidentielle

Jair Bolsonaro ne veut pas du vote électronique pour le scrutin d’octobre 2022.

Le président brésilien sème le doute sur la tenue de la prochaine présidentielle
©AFP
Morgann Jezequel, correspondante à Rio de Janeiro
Rien n’y fait, Jair Bolsonaro ne veut pas en démordre : prévu en octobre 2022, le prochain scrutin présidentiel, lors duquel le chef d’État brésilien vise une réélection, ne sera pas crédible s’il se fait par vote électronique, un système pourtant en vigueur depuis vingt-cinq ans dans le pays et considéré comme sûr par le Tribunal supérieur...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité