Les habitants de Guadeloupe sont amers: "Maintenant qu’ils ont ramené le virus, les touristes sont partis"

L’île a entamé ce samedi sa deuxième semaine de confinement strict, couplée à un couvre-feu dès 19 heures. Des mesures loin de faire l’unanimité auprès d’habitants amers.

Les habitants de Guadeloupe sont amers: "Maintenant qu’ils ont ramené le virus, les touristes sont partis"
©shutterstock
Julien Lecot, envoyé spécial en Guadeloupe (c) Libération
«C'était sûr que ça allait arriver , peste résigné Clavius (1), au volant de son minibus. A chaque vacances, c'est la même chose : les gens viennent par milliers de métropole, puis les contaminations augmentent. Le variant delta, on n'avait pas ça ici avant qu'ils arrivent.» Employé dans une entreprise de location de voitures à quelques encablures de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet