Biden promet de défendre le droit à l'avortement et dénonce la loi "radicale" au Texas

Le président américain Joe Biden a promis mercredi de défendre le droit des femmes à avorter et vivement critiqué une loi extrêmement restrictive entrée en vigueur au Texas dans la nuit.

Biden promet de défendre le droit à l'avortement et dénonce la loi "radicale" au Texas
© REPORTERS

"Cette loi radicale est une violation flagrante du droit constitutionnel reconnu dans l'arrêt Roe v. Wade", a-t-il écrit dans un communiqué, en référence à la décision de la Cour suprême de 1973 qui a garanti un droit à l'avortement dans tous les Etats d'Amérique.

"Mon gouvernement est très attaché" à ce droit, "nous allons le protéger et le défendre", a ajouté le démocrate.

La loi texane, qui fait l'objet d'un recours en urgence devant la Cour suprême, interdit d'avorter une fois les battements du coeur de l'embryon détectés, soit environ à six semaines de grossesse, même en cas d'inceste ou de viol.

Fait unique: elle confie exclusivement aux citoyens le soin de la faire respecter en leur donnant la possibilité de poursuivre toute personne ou organisation qui aiderait les femmes à avorter au-delà de ce terme.

Elle "va grandement compliquer l'accès des femmes aux soins de santé dont elles ont besoin, notamment dans les communautés de couleur ou à faibles revenus", a déploré Joe Biden. "Et, de façon scandaleuse, elle délègue à des citoyens privés les poursuites contre ceux qui pourraient aider" les femmes à avorter, relève-t-il.

Sur le même sujet