Isolement, interrogatoires, lumière non-stop... Les rivaux d'Ortega à la présidence nicaraguienne soumis à une "torture psychologique"

Les proches de deux des sept pré-candidats incarcérés depuis juin dénoncent les mauvais traitements dont ceux-ci font l’objet.

Juan Sebastian Chamorro, pré-candidat à la présidence du Nicaragua
Juan Sebastian Chamorro, pré-candidat à la présidence du Nicaragua ©Reporters
Depuis juin dernier, les autorités nicaraguayennes ont emprisonné 32 opposants, parmi lesquels 7 avaient déclaré leur intention d’être candidats à la présidentielle du 7 novembre prochain. Mardi,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet