11 septembre : 20 ans plus tard, des zones d’ombre continuent d’alimenter les théories du complot

Vingt ans plus tard, les zones d’ombre qui persistent autour des attentats du 11 Septembre continuent de nourrir les théories du complot qui avancent que la réalité était différente, et plus effroyable encore, que celle présentée par les autorités américaines. Elles ont commencé à fleurir dès les premiers temps qui ont suivi le choc.

Cette image fournie par le FBI en mars 2017 montre de la fumée s’échappant du Pentagone après le crash du vol 77 d’American Airlines 
le 11 septembre 2001.
©AFP
"Alors que planent encore beaucoup d'incertitudes le jour des attentats, des journalistes, des responsables politiques et des policiers du FBI apportent des réponses infondées aux questions qui se posent parce qu'ils ne savent pas exactement ce qui s'est produit", rembobine Jérôme Jamin, professeur en sciences politiques à l'Université de Liège,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet