Biden, en quête d'alliances face à la Chine, recevra les Premiers ministres australien, indien et japonais

Le président américain Joe Biden, qui veut muscler les alliances des Etats-Unis face à la Chine, recevra le 24 septembre à Washington les Premiers ministres d'Inde, du Japon et d'Australie, a annoncé lundi la Maison Blanche.

Biden, en quête d'alliances face à la Chine, recevra les Premiers ministres australien, indien et japonais
©DPA

Ce sommet quadrilatéral (ou "Quad", dans le jargon de Washington) entre Joe Biden, Scott Morrison (Australie), Narendra Modi (Inde) et Yoshihide Suga (Japon) doit permettre de "renforcer les liens et approfondir la coopération" que ce soit face au Covid-19 ou au changement climatique.

Les quatre partenaires veulent aussi "s'engager pour une région indo-pacifique ouverte et libre", la formule diplomatique consacrée pour dénoncer les ambitions régionales chinoises.

Les leaders du "Quad" s'étaient déjà réunis le 12 mars, mais à distance, et avaient lancé des groupes de travail, notamment sur les vaccins contre le Covid-19.

Ce nouveau sommet, cette fois en chair et en os, souligne selon la Maison Blanche que la région indo-pacifique est bien l'une des "priorités" de l'administration Biden, qui entend s'appuyer sur de "nouvelles configurations multilatérales face aux défis du XXIème siècle", selon un communiqué.

Ebauché après le tsunami dévastateur de 2004 et formalisé en 2007, le "Quad", pour "Dialogue quadrilatéral de sécurité", était plus que somnolent avant l'arrivée au pouvoir de Joe Biden, décidé à le ranimer.

Le président démocrate, s'il a gardé face à la Chine une ligne dure peu ou prou comparable à celle de Donald Trump, aborde très différemment la confrontation avec Pékin.

Joe Biden, qui veut dépasser le seul face-à-face entre les deux super-puissances, espère réveiller le jeu des alliances diplomatiques, et inciter ses alliés traditionnels à prendre face à la Chine des positions franches.