Colin Powell, l’homme dont un discours a changé le destin du monde

Colin Powell a succombé lundi à un cancer. Il avait 84 ans. Chef d’état-major et secrétaire d’État, il fit une brillante carrière. Jusqu’à ce discours du 5 février 2003 au Conseil de sécurité…

Cet événement "méritera un chapitre important dans ma nécrologie", écrivait en 2012 un Colin Powell résigné dans ses Mémoires, It Worked for Me. Neuf ans plus tôt, le 5 février 2003, celui qui était alors le secrétaire d'État de George W. Bush présentait, devant le Conseil de sécurité des Nations unies, "des informations supplémentaires […] sur les armes de destruction massive de l'Irak, ainsi que sur l'implication de l'Irak dans le terrorisme". L'aura...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet