Alec Baldwin pourrait être poursuivi pour le tir mortel sur le tournage de "Rust": "Aucune hypothèse n'a été écartée"

Le shérif de Santa Fe a donné pour la première fois une conférence de presse sur le drame qui a eu lieu sur le tournage du film "Rust".

Ad.R.

Près d'une semaine après l'accident mortel survenu sur le tournage du western "Rust", au cours duquel Alec Baldwin a tiré sur Halyna Hutchins avec une arme censée être chargée à blanc, les autorités de Santa Fe (Nouveau-Mexique) ont donné une conférence de presse sur les faits.

La procureure chargée de l'enquête, Mary Carmack-Altwies, a d'abord confirmé qu'Alec Baldwin était bien l'auteur du tir mortel: "C'est lui qui actionné l'arme". Ensuit, le shérif de Santa Fe a bien insisté sur le fait que l'enquête censée mettre en lumière les circonstances exactes de ce tir mortel était toujours en cours. Des entretiens et interrogatoires ont été menés, notamment avec Alec Baldwin, des mandats de perquisition ont été exécutés et les éléments de preuve récoltés - notamment près de 500 munitions, dont des balles à blanc - sur le tournage sont analysés. Le FBI va inspecter tout ça, a expliqué le shérif. "Des inculpations pourraient être effectuées, si le bureau détermine durant l'enquête qu'un crime a été commis", a-t-il également déclaré. Le shérif a ensuite confirmé qu'Alec Baldwin lui-même pourrait être inculpé, si cela s'avérait nécessaire: "Aucune hypothèse n'a été écartée".

La police du Nouveau-Mexique va également se pencher sur les tensions rapportées par des témoins présents sur le tournage du film. Le shérif a déclaré devant la presse qu'il y avait un certain "manque de préoccupation" ou de "suffisance" à l'égard de la sécurité des armes sur le plateau. Il s'est également interrogé sur la présence de munitions réelles près des acteurs: "Les munitions de balles réelles n'auraient pas dû être là".