Assaut du Capitole: le Bélarus a reçu la demande d'asile d'un homme recherché aux USA

Un Américain recherché aux Etats-Unis pour avoir participé à l'assaut du Capitole en janvier a traversé illégalement la frontière et demandé l'asile au Bélarus, a indiqué la télévision d'Etat de ce pays allié de Moscou. Dans un reportage diffusé dimanche soir, la chaîne Belarus 1 a interviewé cet homme nommé Evan Neumann à Brest, près de la frontière avec la Pologne.

Assaut du Capitole: le Bélarus a reçu la demande d'asile d'un homme recherché aux USA
©AFP
AFP

L'homme serait entré illégalement au Bélarus depuis l'Ukraine au mois d'août. Arrivé en Europe en mars, il aurait ensuite passé plusieurs mois en Ukraine, pays qu'il affirme avoir fui car il était "persécuté" par les services de sécurité locaux.

Un homme portant le nom d'Evan Neumann, âgé de 48 ans, se trouve sur la liste de personnes recherchées par le FBI aux Etats-Unis, où il fait face à plusieurs chefs d'accusation en lien avec l'assaut contre le Capitole le 6 janvier. Il est notamment accusé d'avoir attaqué la police.

Le 6 janvier 2021, des milliers de partisans de Donald Trump ont pris d'assaut le siège du Congrès américain, voulant empêcher les élus de valider la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle.

Le rapport du FBI au sujet de M. Neumann, disponible sur le site du département de la Justice des Etats-Unis, indique que selon son profil LinkedIn, ce dernier aurait participé à la "révolution orange" ayant porté des pro-occidentaux au pouvoir en Ukraine en 2004 et 2005.

Selon ce rapport, il semble également porter une écharpe commémorative de ces évènements le jour de l'assaut du Capitole.

Dans un reportage diffusé en juillet, la chaîne américaine ABC interrogeait un homme affirmant avoir acheté l'ancienne maison d'Evan Neumann, et indiquant que ce dernier se trouvait en Ukraine.

Aux Etats-Unis, une commission d'enquête de la Chambre des représentants a été mise sur pieds pour évaluer le rôle joué par Donald Trump dans l'attaque menée par ses partisans sur le siège du Congrès.

Sur le même sujet