Mouvement de foule dans un festival à Houston : de premières poursuites judiciaires contre Travis Scott

Des victimes du mouvement de foule qui a fait 8 morts lors d'un festival de musique au Texas ont porté plainte contre les rappeurs Travis Scott et Drake, accusés de négligence et d'avoir "incité" au chaos.

ANP/Belga/AFP

Le célèbre avocat Ben Crump a annoncé dimanche soir représenter "des victimes" et avoir notamment déposé plainte au nom d'un jeune homme de 21 ans, Noah Gutierrez.

Ce dernier a, selon un communiqué de l'avocat, "décrit des scènes de chaos et de désespoir, au cours desquelles lui et d'autres festivaliers se trouvant dans la section VIP ont oeuvré à soulever depuis le sol des personnes qui criaient à l'aide" vendredi soir.

Le cabinet texan Thomas J. Henry Law a également annoncé dimanche soir dans un tweet représenter "plusieurs victimes de la tragédie du festival Astroworld".

L'une d'elles est un jeune homme de 23 ans, Kristian Paredes, qui dit avoir été "grièvement blessé" pendant le concert de la nuit du 5 novembre, selon le Daily Mail, qui a eu accès au texte de la plainte. Il réclame plus d'un million de dollars, selon la même source.

Au total, près de 50.000 personnes se trouvaient dans la foule du festival Astroworld, où plus de 360 agents de police et 240 agents de sécurité étaient mobilisés.

Vers 21H00 locales, la foule a commencé à se presser vers le devant de la scène, provoquant un début de panique et de premiers blessés. Puis des gens se sont mis à tomber et à perdre conscience, ce qui a généré un mouvement de panique supplémentaire, selon les autorités.

Kristian Paredes, le plaignant de 23 ans, poursuit également les organisateurs du concert, Live Nation, et la salle de spectacle.

Il dit dans sa plainte que les décès et les blessures sont dus à "la négligence et à l'imprudence" des accusés, de leurs agents et de leurs employés.

"Plusieurs personnes ont supplié les agents de sécurité de Live Nation de les aider, mais ont été ignorés", affirme le texte, cité par des médias.

La plainte, déposée devant le tribunal de Houston, assure que Travis Scott a déjà "incité au chaos" lors de précédents concerts. Elle accuse également le rappeur Drake d'avoir contribué aux événements en continuant de chanter alors que la foule "devenait incontrôlable".

Selon d'autres témoignages, Travis Scott a arrêté de jouer en voyant ses fans en détresse près de la scène.

Le chanteur s'est dit "absolument dévasté" par les événements.

Le maire de Houston, Sylvester Turner, a déclaré que les autorités examinaient les séquences vidéo et parlaient aux témoins, organisateurs du concert et personnes hospitalisées.

Sur le même sujet