Comment un jeune de 20 ans a réussi à voler des centaines de milliers de dollars sans se faire inquiéter

Il n'a été identifié que 52 ans après son larcin, mais il était déjà décédé.

Comment un jeune de 20 ans a réussi à voler des centaines de milliers de dollars sans se faire inquiéter
©shutterstock
J.F.

Le mystère du braquage de la banque de Cleveland, survenu en 1969, a enfin été résolu, note CNN. Les enquêteurs ont récemment identifié le suspect, qui était parvenu à se cacher durant tout ce temps.

Pour bien comprendre, il faut donc remonter 52 ans en arrière, en juillet 1969. Theodore John Conrad, 20 ans, caissier à la banque de Cleveland (Etats-Unis), décide tout à coup de partir avec le magot entreposé dans le coffre-fort de l'établissement. Il fourre donc 215.000 dollars -- l'équivalent d'1,5 million d'euros actuels - dans un sac en papier et sort comme si de rien n'était. C'était vendredi. Le lundi, plusieurs employés remarquent la disparition de l'argent. Comme par hasard, Theodore n'est pas à son poste. Il ne faut donc pas très longtemps pour le lien se fasse entre l'auteur et le larcin.

Un lieu de vie... osé

Mais c'était sans compter sur l'ingéniosité du jeune qui parvient à s'enfuir sans être retrouvé. Il s'installe à plusieurs centaines de kilomètres de là, à Boston (Massachusetts). Il y vivra le reste de sa vie sous l'identité de Thomas Randele. Comble de l'histoire, l'employé de banque s'est installé non loin du lieu de tournage du film "The Thomas Crown Affair", qui lui a inspiré le braquage. Le long métrage, sorti un an avant le vol, raconte l'histoire d'un banquier préparant le cambriolage de sa propre banque. Comme son "héros", Theodore John Conrad a réussi l'un des braquages les plus audacieux de la ville américaine.

Même s'il a été l'un des fugitifs les plus recherchés des Etats-Unis, il a toujours réussi à déjouer la vigilance des enquêteurs. Ces derniers l'ont recherché dans plusieurs Etats, sans succès. Ce n'est que début novembre qu'ils sont parvenus à faire le lien entre plusieurs documents signés sous sa vraie et sa fausse identité. Les policiers se sont donc rendus dans le Massachusetts et ont compris qu'il y menait une vie tranquille depuis tout ce temps.

Le suspect n'a toutefois pas pu être arrêté étant donné qu'il est décédé d'un cancer du poumon à l'âge de 71 ans en mai dernier.