Tollé en Colombie: des policiers en uniforme nazi pour rendre hommage à l'Allemagne

Les élèves d'une école de police en Colombie ont eu la curieuse idée de se costumer en soldats nazis et SS pour un "échange culturel" en hommage à l'Allemagne, suscitant le scandale et des excuses publiques du président Ivan Duque.

Tollé en Colombie: des policiers en uniforme nazi pour rendre hommage à l'Allemagne
©Capture d'écran police colombienne

Une dizaine de photos de la cérémonie, organisée dans une école de police du sud-ouest du pays, ont été diffusées jeudi sur un compte Twitter officiel de la police.

On y voit des élèves policiers en uniforme vert de gris de la Wehrmacht, dont l'un est affublé d'une petite moustache noire postiche à la Adolf Hitler. D'autres participants portent l'uniforme noir des SS, avec le brassard rouge à croix gammée. Trois d'entre eux, un berger allemand au pied, prennent la pose devant une forteresse en carton pâte.

Les couleurs noire, rouge et jaune du drapeau de l'Allemagne fédérale décorent, avec des ballons de même couleur, l'intérieur d'une salle. Les visiteurs y découvrent la reproduction d'un avion de la Luftwaffe, des copies des armes de l'armée nazie. Des calicots à croix gammées sont collés sur les nappes. D'autres élèves portent des t-shirts "Polizei".

Toujours selon ces photos, deux officiers de police, en uniforme colombien, ont inauguré la petite manifestation en coupant un ruban aux couleurs de l'Allemagne moderne.

"Depuis l'école de police SimonBolivar de la ville de Tulua, nous organisons une #Semaineinternationale avec le pays invité #Allemagne. Avec ces échanges culturels, nous renforçons les connaissances de nos étudiants policiers", proclame fièrement le compte Twitter ayant diffusé les photos.

"#TransformationPolicière #C'estUnHonneurD'êtrePolicier", s'enorgueillit le compte.

Ces photos ont été accueillies dans un mélange d'incrédulité et de stupéfaction, provoquant une bronca sur les réseaux sociaux, et le profond embarras des autorités.

"Toute apologie du nazisme est inacceptable et je condamne toute manifestation qui utilise ou fait référence à des symboles faisant allusion aux responsables de l'holocauste juif qui a coûté la vie à plus de 6 millions de personnes", a déclaré le président Ivan Duque sur Twitter vendredi.

La police a démis le directeur de l'école concernée et s'est excusée pour ce qu'elle a appelé "une activité pédagogique sur l'histoire universelle".

Le ministère de la Défense, dont dépend la police en Colombie, s'est lui aussi fendu d'un communiqué pour réassurer que "les lignes directrices de la politique de formation au sein de la Défense n'envisagent en aucun cas une activité telle que celle qui s'est tenue hier".

Dans un communiqué commun, les ambassades d'Allemagne et d'Israël à Bogota ont "exprimé leur rejet total de toute forme d'apologie ou de manifestation du nazisme".

Mise en cause pour sa violente répression de manifestations au printemps 2021, la police mène actuellement une campagne de "transformation" pour améliorer son image, avec une communication omniprésente sur les réseaux sociaux, et un prochain changement d'uniforme.