Crise au Venezuela : Washington dénonce des élections locales "faussées" au Venezuela

Les Etats-Unis ont accusé lundi le président vénézuélien Nicolas Maduro d'avoir "largement faussé" les élections régionales et locales de dimanche, qui n'ont été à leurs yeux ni libres ni justes.

Crise au Venezuela : Washington dénonce des élections locales "faussées" au Venezuela
©MAXPPP

"Le régime Maduro a de nouveau privé les Vénézuéliens de leur droit à participer à un processus électoral libre et juste", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken dans un communiqué.

"Redoutant la voix et le vote des Vénézuéliens, le régime a largement faussé le processus pour déterminer le résultat de ces élections bien avant que le moindre bulletin ait été déposé dans les urnes", a-t-il ajouté, évoquant des "arrestations arbitraires", la "criminalisation des activités des partis politiques", l'"interdiction de candidats", la "censure des médias" et d'autres "méthodes autoritaires qui ont pratiquement étouffé le pluralisme politique".

Antony Blinken salue les partis, candidats et électeurs qui ont participé aux scrutins pour "préserver" un espace démocratique, tout en déplorant que Nicolas Maduro l'ait quasiment fait "disparaître".

Le pouvoir du chef de l'Etat, dont la réélection à la présidence du Venezuela en 2018 n'est pas reconnue par Washington et une partie de la communauté internationale, a remporté une victoire écrasante aux élections régionales de dimanche, avec 20 des 23 postes de gouverneur et la mairie de Caracas.

L'opposition divisée participait pour la première fois à un scrutin depuis 2017 après avoir boycotté la présidentielle et les législatives. Malgré les appels au rassemblement, elle n'a pas réussi à s'unir.

L'Union européenne avait déployé une mission électorale, la première depuis 15 ans, qui présentera un rapport mardi.

Sur le même sujet