Une centaine de militants QAnon à nouveau rassemblés aux Etats-Unis pour la "résurrection" de JFK Jr

Pour la troisième fois en quelques mois, des militants QAnon espèrent assister à la résurrection de John F. Kennedy Junior, fils de l'ancien président américain démocrate.

Une centaine de militants QAnon à nouveau rassemblés aux Etats-Unis pour la "résurrection" de JFK Jr
©Capture d'écran Twitter
La Rédaction

Décidément, les militants QAnon - cette mouvance conspirationniste d'extrême-droite originaire des États-Unis - ne perdent pas espoir. Ce lundi midi, pour la troisième fois en seulement quatre mois, ils se sont rassemblés à Dallas afin d'attendre le retour à la vie de John F. Kennedy Junior, pourtant décédé en 1999 dans un crash d'avion.

La date choisie pour le rassemblement de ce lundi n'est pas anodine. En effet, c'est le 22 novembre 1963, soit il y a tout juste 58 ans, que JFK père, alors président des États-Unis depuis trois ans, a été assassiné d'une balle dans la tête alors qu'il défilait à bord d'une limousine décapotable.

Une centaine de militants se sont ainsi réunis sur un pont aux abords de Dealy Plaza, la place où JFK a été tué, aux alentours de 12h30. Bannières étoilées à la main et vêtus de tee-shirt à l'effigie de Trump, les militants ont attendus une apparition de JFK Jr ou de son père, en vain.

Dans les sphères QAnon, le monde serait dirigé par une cabale pédosatanistes qui auraient caché la mort de plusieurs personnalités marquantes. JFK Jr. - communément surnommé "John-John", mais aussi Michael Jackson ou encore la princesse Lady Di sont ainsi considérés comme encore en vie et leur réapparition est régulièrement annoncée. D'après les militants, la résurrection de JFK Jr. permettrait d'assister à une élection présidentielle 2024 dans laquelle Donald Trump et JFK Jr. formeraient un duo.

Des centaines de militants QAnon s'étaient déjà rassemblés le 4 juillet dernier - jour de fête nationale américaine - ainsi qu'au début du mois de novembre pour les mêmes raisons.

Sur le même sujet