Affaire Epstein: Ghislaine Maxwell affirme que l'accusation n'a pas apporté la preuve de sa culpabilité

L'ancienne mondaine britannique Ghislaine Maxwell, jugée à New York pour trafic sexuel, s'est pour la première fois exprimée vendredi à son procès en affirmant que l'accusation n'avait pas apporté la preuve de sa culpabilité.

Affaire Epstein: Ghislaine Maxwell affirme que l'accusation n'a pas apporté la preuve de sa culpabilité
©AP
AFP

"Votre honneur, le gouvernement n'a pas fourni de preuve au-delà du doute raisonnable, je n'ai donc pas besoin de témoigner", a simplement déclaré Mme Maxwell, accusée d'avoir fourni de 1994 à 2004 à son ancien compagnon et collaborateur Jeffrey Epstein - financier américain mort en prison en 2019 - des jeunes filles mineures afin qu'il les exploite sexuellement.

Le tribunal fédéral de Manhattan écoute depuis jeudi des témoins cités par la défense de Mme Maxwell et les débats devraient être bouclés vendredi soir, a déclaré la procureure Maurene Comey.

Depuis deux jours, les avocats de l'accusée ont fait traîner les audiences pour tenter de convaincre le jury de l'innocence de leur cliente, une très proche de Jeffrey Epstein, lequel s'est suicidé dans sa cellule à New York à l'été 2019 avant même d'avoir été jugé pour crimes sexuels.

La défense voulait faire citer 35 témoins, elle n'en a finalement fait venir que neuf.

Ghislaine Maxwell, 59 ans, -- Britannique, Américaine et Française et fille du magnat de la presse Robert Maxwell -- est accusée d'avoir été une "rabatteuse" pour Epstein et est détenue à New York depuis l'été 2020.

Elle plaide non coupable de tous les chefs d'accusation pour lesquels elle encourt la prison à vie.