Abandon de poursuites pour agression sexuelle contre l'ex-gouverneur de New York

Un procureur américain a abandonné des poursuites pour agression sexuelle contre l'ancien gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo juste avant sa comparution au tribunal, dans une affaire où l'accumulation de témoignages avait contraint ce puissant responsable démocrate à la démission en août dernier.

Abandon de poursuites pour agression sexuelle contre l'ex-gouverneur de New York
©AP
AFP

Tout en jugeant "crédible" le témoignage de la plaignante, le procureur du comté d'Albany, David Soares, a expliqué mardi dans un communiqué ne pas détenir suffisamment d'éléments pour établir devant un tribunal la culpabilité d'Andrew Cuomo "au-delà de tout doute raisonnable".

L'ancien gouverneur devait comparaître pour la première fois vendredi devant un tribunal d'Albany, la capitale de l'Etat, mais le procureur a indiqué qu'il ne souhaitait pas mener l'accusation et a demandé au shérif du comté de retirer sa plainte.

Dans ce dossier, il était accusé d'"attouchement forcé" sur une employée, en passant sa main sous son chemisier pour lui toucher la poitrine, le 7 décembre 2020 à sa résidence officielle à Albany.

En quelques semaines, il s'agit du troisième procureur qui abandonne des poursuites similaires contre l'ex-dirigeant démocrate.

Accusé depuis plusieurs mois par d'anciennes employées, Andrew Cuomo, le gouverneur de 64 ans avait démissionné le 11 août, une semaine après la publication d'un rapport d'enquête accablant énumérant les cas de onze femmes harcelées ou agressées sexuellement.

Une chute vertigineuse pour ce descendant d'immigrés italiens, qui gouvernait le quatrième Etat du pays (environ 20 millions d'habitants) depuis 2011 et visait un quatrième mandat en 2022. Son père, Mario Cuomo, avait dirigé l'Etat de 1983 à 1994.

Au plus fort de la pandémie de coronavirus, quand New York en était l'épicentre américain au printemps 2020, Andrew Cuomo avait acquis le statut de vedette nationale, avec ses points de presse quotidiens.

Sa chute a aussi entraîné celle de son frère, Chris Cuomo, journaliste vedette de CNN, écarté fin novembre de la chaîne pour avoir conseillé son aîné dans la tempête des accusations de harcèlement et d'agressions sexuels.

Sur le même sujet