L'astucieux pied de nez d'une étudiante à un discours misogyne de son professeur

Ally Orr, une étudiante en marketing de 22 ans, a eu une brillante idée pour répondre au professeur.

L'astucieux pied de nez d'une étudiante à un discours misogyne de son professeur
©shutterstock
J.F.

Une étudiante de l'Université de Boise (Idaho, Etats-Unis) n'a pas pu rester les bras croisés face à une remarque sexiste et misogyne d'un des professeurs de son école. Ce dernier a en effet déclaré au cours d'un discours prononcé dans une conférence conservatrice en novembre dernier que "tous les efforts devaient être faits pour ne pas recruter de femmes dans l'ingénierie, dans la médecine, le droit (...), mais au contraire, recruter plus d'hommes." "Notre culture féministe nous amène à vouloir moins d'accomplissements masculins. Après tout, leur excellence (ndlr : aux hommes) crée des inégalités", avait-il entre autres affirmé.

Pendant des semaines, Ally Orr, 22 ans, étudiante en marketing, a réfléchi au meilleur moyen de lui répondre. "Je voulais éviter qu'une fille tombe sur ce discours en ligne et se dise qu'elle devait rester en dehors de ces domaines-là." L'étudiante a donc décidé de créer une bourse, en faisant un appel aux dons via une cagnotte en ligne. "Je voulais que la jeune fille en question voit plutôt la bourse et qu'elle se dise 'oh, plus de 500 donateurs veulent des femmes dans ces secteurs-là'."

Une bourse de 70.000 dollars pour soutenir les femmes

Elle l'avoue : mettre en place son idée n'a pas été facile. Pour la promouvoir, elle a en effet envoyé un mail à tous les professeurs de son école, ce qui lui a fait craindre des conséquences négatives à son égard. "J'ai toujours eu l'impression qu'on nous encourageait à défendre ce en quoi on croit", explique-t-elle à GoodMorningAmerica. "Mais je suis devenue nerveuse lorsque j'ai réalisé qu'il y aurait peut-être des conséquences à tenir tête à quelqu'un comme lui." Heureusement pour elle, son initiative a eu beaucoup de succès, à la fois au sein de l'université mais aussi en dehors. Des citoyens de tous les Etats-Unis se sont mis à faire des dons pour sa future bourse. En tout, elle est parvenue à recueillir 70.000 dollars, soit 61.000 euros destinés aux femmes qui veulent entreprendre des études en mathématiques ou en informatique.

Si l'université a soutenu la démarche de l'étudiante et a indiqué qu'elle soutenait les femmes, elle n'a toutefois pas précisé si l'enseignant en philosophie avait été réprimandé pour ses propos. Ce dernier, en tout cas, est toujours professeur dans l'établissement.

Sur le même sujet