Biden n'a pas l'intention d'envoyer des troupes en Ukraine, mais est prêt à prendre des sanctions personnelles contre Poutine

Le président américain Joe Biden a déclaré mardi qu'il n'avait "pas l'intention" d'envoyer des troupes américaines ou de l'Otan en Ukraine, tout en estimant qu'une invasion russe aurait "d'énormes conséquences" et "changerait le monde".

AFP

"Nous n'avons pas l'intention de déployer des forces américaines ou de l'Otan en Ukraine", a-t-il dit aux journalistes l'accompagnant lors d'une visite dans un petit commerce à Washington, peu après que les Etats-Unis ont placé 8.500 militaires en alerte pour renforcer l'alliance militaire occidentale.

Le président américain a toutefois redit que la Russie s'exposerait à des sanctions économiques "significatives" en cas d'attaque, allant jusqu'à des mesures pouvant cibler personnellement son président Vladimir Poutine.

A une journaliste qui lui demandait s'il pouvait envisager de sanctionner personnellement le président russe, Joe Biden a répondu "Oui", puis "Je peux le concevoir".

Le président américain s'est en revanche refusé à spéculer sur le moment auquel une attaque contre l'Ukraine pourrait intervenir.

"Ce serait comme lire dans le marc de café", a-t-il dit, ajoutant, à propos de Vladimir Poutine: "Tout dépend de sa décision".

Si la Russie "envahit tout le pays", ou "même beaucoup moins" que cela, il y aura "d'énormes conséquences", non seulement pour elle mais dans "le monde entier", a encore dit Joe Biden.

Ce serait "l'invasion la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale", a-t-il déclaré. "Cela changerait le monde."

Sur le même sujet