Une étudiante étrangère se retrouve avec une facture de 38.000 dollars après un séjour à l'hôpital au Canada

Elle n'avait pas d'assurance...

J.F.
Une étudiante étrangère se retrouve avec une facture de 38.000 dollars après un séjour à l'hôpital au Canada
©shutterstock

Dans certains pays du monde, les frais médicaux peuvent s'avérer extrêmement chers. Ella, une étudiante nigériane, en a malheureusement fait les frais. La jeune femme, qui étudie à l'Université de Manitoba (Canada) se retrouve aujourd'hui avec une facture de 38.000 dollars pour être restée 9 jours à l'hôpital.

Tout commence fin 2020. Après avoir vécu plusieurs confinements successifs, la future étudiante en médecine se met à souffrir de problèmes mentaux pour la première fois de sa vie. "Je sentais que ma vie était en danger", explique-t-elle à CTV News, qui relaie l'information. Sentant des pensées noires l'envahir et faisant face à une crise de panique, elle décide d'appeler la police. Les forces de l'ordre la conduisent alors à l'hôpital où les médecins parviennent à la calmer. Lorsqu'elle reprend enfin ses esprits, l'étudiante n'a qu'une seule idée en tête : quitter l'hôpital le plus vite possible. "Je craignais vraiment la facture", explique-t-elle. Mais les médecins décident de la garder contre son gré plusieurs jours supplémentaires. A Manitoba, les médecins ont le pouvoir de prendre cette décision s'ils jugent que la personne risque de se faire du mal. En tout, l'étudiante passe donc 9 jours à l'hôpital. Or, elle n'a pas d'assurance-maladie.

Bien souvent, pour les étudiants étrangers, l'assurance-maladie est comprise avec les frais de scolarité. Mais la mère d'Ella a perdu son job à cause du Covid, ce qui a retardé les paiements. De plus, la jeune femme n'était inscrite qu'à un cours, alors qu'il en faut trois minimum pour que l'assurance-maladie s'active, explique CTV News. Pourtant, l'étudiante a expliqué que l'hôpital se voulait rassurant en lui disant que "tout allait être pris en charge". Mais cela n'a pas été le cas. La jeune femme a découvert une facture de... 38.000 dollars (26.000 euros) : environ 1.000 dollars pour le séjour aux urgences et 5.322 par nuit à l'hôpital. Interrogé, l'hôpital a affirmé que c'était les tarifs classiques, appliqués aux non-résidents canadiens qui ne disposaient pas d'assurance. Si elle en avait eu une, tous ses frais auraient été pris en charge.

Dans l'incapacité de régler la somme, Ella a longtemps craint pour son visa étudiant. En effet, les non-résidents qui ne paient pas d'importantes factures médicales peuvent se voir expulsés. Si l'affaire dure depuis un an, l'étudiante a affirmé qu'elle ne risquait cependant plus l'expulsion. Malheureusement pour elle, aucune solution n'a encore été trouvée quant à la somme réclamée. Aujourd'hui, la jeune femme se dit "déprimée" par tout cela.