Mexique: mort de la militante des droits humains Rosario Ibarra

La militante mexicaine emblématique des droits humains Rosario Ibarra est décédée samedi à l'âge de 95 ans à Monterrey (nord), a annoncé le président mexicain Andrés Manuel López Obrador (AMLO).

Mexique: mort de la militante des droits humains Rosario Ibarra
©AFP

"Mauvaise nouvelle: Rosario Ibarra de Piedra est décédée. Sa vie nous rappellera toujours la nécessité d'aimer profondément nos enfants, d'être solidaires avec ceux qui souffrent parce qu'ils ont perdu leurs êtres chers", a écrit AMLO sur Twitter.

Rosario Ibarra avait fondé le Comité pour la défense des détenus, persécutés, disparus et réfugiés politiques, connu sous le nom de "Comité Eurêka!", après la disparition en 1975 de son fils Jesus Piedra, accusé d'appartenir à la Ligue communiste 23 septembre.

"C'est une pionnière de la défense des droits humains, de la paix et de la démocratie au Mexique", a déclaré la très officielle Commission nationale des droits humains (CNDH).

Les disparitions ont commencé au Mexique avec la "guerre sale" des autorités contre les mouvements révolutionnaires des années 1960-80.

Leur nombre a explosé à partir des années 2000, avec la hausse de l'activité des narco-trafiquants au Mexique et la guerre que l'ex-président Felipe Calderon (2006-2012) a déclarée aux cartels en 2006.