Un Américain libéré 31 ans après avoir été condamné à tort à la perpétuité pour assassinat

Un Américain condamné à une peine de prison à vie il y a 31 ans a été libéré mercredi.

Un Américain libéré 31 ans après avoir été condamné à tort à la perpétuité pour assassinat
©AP

Thomas Raynard James, 55 ans, avait été déclaré coupable d'un assassinat commis au cours d'un cambriolage en 1990 à Miami, sur base du témoignage d'un seul témoin oculaire. Ce dernier a reconnu avoir "fait une erreur". Le journal américain The New York Times écrit qu'au cours d'une enquête de police sur un meurtre commis dans un appartement en 1990, un renseignement sur un certain Thomas James ou Tommy James a orienté l'enquête vers Thomas Raynard James, alors âgé de 23 ans. Une photo de l'Américain innocent avait ensuite été "reconnue" par un témoin oculaire, à la suite de quoi James a été condamné à la prison à vie.

En dehors du témoignage, il n'y avait aucune preuve physique reliant l'homme, ou toute autre personne, au meurtre. "Je suis certaine que je n'oublierai jamais son visage et ses yeux", avait déclaré Dorothy Walton, témoin crucial et belle-fille de la victime, présente dans l'appartement au moment des faits. James lui-même a pourtant toujours nié sa culpabilité et affirmé qu'il n'avait jamais visité l'appartement en question.

James et sa famille ont pendant des décennies entamé des procédures afin de permettre sa libération mais toutes leurs tentatives ont échoué. Au cours des années, le témoin s'est mis à douter de sa version et a finalement reconnu sous serment avoir "commis une erreur".

Selon le bureau du procureur, les enquêtes ont montré que "Thomas Raynard James est en réalité innocent". Sa condamnation a donc été annulée et il a pu être libéré. Le procureur de Miami, Katherine Fernandez Rundle, a parlé d'un "malheureux cas d'erreur d'identité".

L'identité du véritable assassin n'a jamais pu être déterminée.

Thomas Raynard James, désormais libre et innocenté, va créer une organisation pour soutenir les personnes condamnées à tort.

Sur le même sujet