Le gouverneur de l'Arkansas se voit bien affronter Donald Trump: "Nous devrions changer de direction"

Le gouverneur de l'Arkansas déclare qu'il envisage de se présenter en 2024 et qu'il le ferait même si Trump le faisait.

Le gouverneur de l'Arkansas se voit bien affronter Donald Trump: "Nous devrions changer de direction"
©AP

Se positionner face à Donald Trump ? Pas la démarche la plus facile pour un républicain depuis que le milliardaire a conquis le coeur de nombreux électeurs américains. Asa Hutchinson a pourtant déclaré dimanche qu'il envisageait une candidature à la Maison Blanche en 2024 et qu'il se présenterait toujours si l'ancien président Trump entrait dans la course, relaie CNN.

"C'est une option qui est sur la table", a déclaré Hutchinson dont le mandat de gouverneur est limité. Et la probable confrontation avec le 45ème président des Etats-Unis n'est pas un "facteur dans son processus de décision."

"J'ai été clair. Je pense que nous devrions avoir une direction différente à l'avenir. Je pense qu'il a fait beaucoup de bonnes choses pour notre pays, mais nous devons changer de direction", estime le gouverneur. Donald Trump continue de laisser planer le doute sur ses envies de reconquérir la Maison Blanche. Une position floue qui empêche les candidats républicains potentiels de déclarer leurs ambitions publiquement, car ils craignent de se mettre une partie des électeurs à dos.

Après avoir affirmé que Trump n'était pas un obstacle à sa candidature, Hutchinson a également critiqué un autre candidat qui brigue l'investiture du GOP en 2024, le gouverneur Ron DeSantis. Hutchinson explique qu'il n'est pas en accord avec la récente loi de Floride - défendue par Ron DeSantis - qui punit Disney pour s'être opposé aux restrictions LGBTQ adoptées dans cet État. "Je ne crois pas que le gouvernement devrait être punitif contre les entreprises privées parce que nous ne sommes pas d'accord avec elles", estime le gouverneur de l'Arkansas. Tout en précisant qu'il partageait les positions de DeSantis sur le sujet et que, selon lui, les enseignements sur l'identité de genre et l'orientation sexuelle dans les écoles primaires publiques devraient effectivement être interdits.

Hutchinson avait soutenu Donald Trump en 2020. Il ne le fera donc plus en 2024. Il soutiendra le changement.

Sur le même sujet