La "grande démission", ou le rejet américain du travail : "C’est avant tout la fin d’une ère sur le marché de l’emploi"

Le pays est confronté à un phénomène de désinvestissement du marché de l’emploi de la part des employés

La "grande démission", ou le rejet américain du travail : "C’est avant tout la fin d’une ère sur le marché de l’emploi"
©AP
Maxence Dozin, correspondant à New York
Les Américains ont du mal à retourner au travail, ou du moins sont moins enclins que par le passé à sacrifier leur liberté pour offrir leurs services à un patron en échange d’un salaire dans un cadre de travail traditionnel. La pandémie de Covid-19 a profondément entamé leur motivation à suivre le rythme de travail effréné dicté jusqu’alors par le marché de l’emploi, que cela soit dans...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet