Casey White, le fameux détenu "géant" dont la cavale est suivie par tous les Etats-Unis

Le 29 avril, Casey Cole White s'est évadé de façon rocambolesque d'une prison de l'Alabama avec l'aide d'une agente pénitentiaire.

Casey White, le fameux détenu "géant" dont la cavale est suivie par tous les Etats-Unis
©U.S. Marshals
V.d.T.

Jusqu'à vendredi dernier, Casey White, 38 ans, effectuait une peine de 75 ans d'emprisonnement dans une prison d'Etat pour enlèvement, cambriolage et tentative de meurtre, entre autres. Il est à présent l'un des hommes les plus recherchés du pays.

Originaire de la région rurale de Lester, en Alabama, ce colosse de 2,06 m multirécidiviste est qualifié d'"extrêmement dangereux" par le shérif local.

Multirécidiviste

Les dossiers judiciaires montrent qu'il a plaidé coupable à une agression domestique en 2010 pour avoir attaqué un père de famille avec un manche de hache. Il avait alors écopé d'une première peine de six ans de prison.

Puis en 2015, dans une crise de jalousie à l'égard d'une ex-petite amie, il s'était précipité chez elle armé de deux armes de poing, selon des documents judiciaires. Suspectant qu'elle couchait avec l'un des résidents, il s'était introduit dans la chambre arrière et avait menacé ses colocataires avant de tenter de l'abattre elle. Son ancienne petite amie était finalement parvenue à s'enfuir. Les officiers qui étaient arrivés sur les lieux avaient trouvé des trous de balles dans les murs, le chien mort dans le couloir et deux enfants réfugiés au sous-sol. White en revanche était introuvable. Ce dernier avait pris la fuite dans une voiture volée et entraîné les policiers dans une course-poursuite à travers les frontières de l'État jusqu'au comté de Giles, dans le Tennessee, avant que la police ne le coince. Il avait alors déclaré aux officiers qu'"il voulait tuer son ex-petite amie et que la police le tue".

Le bureau du shérif a déclaré mercredi qu'il avait également menacé de tuer la sœur de son ex. Les forces de l'ordre locales et fédérales ont déclaré que ces deux cibles potentielles avaient été prévenues de sa fuite et avaient été placées sous protection.

En 2020, alors qu'il purgeait sa peine, il s'était aussi déclaré soudainement responsable du meurtre d'une femme cinq ans plus tôt, avant de se raviser. Il plaide finalement non coupable dans ce dossier toujours en cours, mais ses premiers aveux avaient déclenché son transfert à la prison du comté de Lauderdale où il a rencontré Vicky White, l'agente pénitentiaire qui l'aidera à s'évader vendredi dernier.

Chasse à l'homme

Les enquêteurs lancés à la poursuite semblent distancés. Les fugitifs ont été aperçus pour la dernière fois vendredi, jour de l'évasion, à une quarantaine de kilomètres de la prison à bord d'un SUV Ford couleur rouille. La région où ils se trouvent actuellement, West Limestone, est une région très reculées avec beaucoup de zones boisées. "Les Marshals vont s'en rendre compte", a déclaré à Fox News David Katz, un ancien agent spécial de la DEA qui a participé en 1990 à la chasse à l'homme du mafieux Constabile "Gus" Farace. "Ils vont parler à tous ceux qui l'ont connu en grandissant, aux gens qui ont chassé avec lui, et déterminer dans quelle région, dans quelle partie du pays, il se sent le plus à l'aise."

Les enquêteurs offrent jusqu'à 10.000 dollars pour toute information permettant de capturer le détenu évadé.