Après "le pire bizutage de l'histoire des USA", un étudiant perd la parole, la vue et l'usage de ses jambes

Ses parents veulent que les deux principaux protagonistes soient accusés de "bizutage".

J.F.
Après "le pire bizutage de l'histoire des USA", un étudiant perd la parole, la vue et l'usage de ses jambes
©shutterstock

Daniel Santulli, un étudiant américain de 19 ans, souffre toujours de graves séquelles des mois après une soirée qui a mal tourné dans la fraternité Phi Gamma Delta, de l'université du Missouri. Depuis le 19 octobre, date à laquelle a eu lieu l'événement, l'étudiant est incapable de parler et marcher. Il a également perdu la vue. "Les médecins nous ont dit qu'il aura besoin de soins à vie", déplore sa maman à ABC News. Ses parents comptent bien ne pas laisser cet incident impuni. Ils veulent à tout prix "que cela ne se reproduise pas".

Une soirée dramatique

Lors d'une soirée de bizutage présumé (aucune personne n'a encore été condamnée pour "bizutage"), des membres de la fraternité auraient poussé Daniel à boire toute une bouteille de vodka. Des images de surveillance montrent également un jeune enfoncer un tube dans la gorge de Daniel et lui faire avaler de la bière. Avant cela, l'étudiant aurait été forcé de se rendre à l'intérieur d'une poubelle remplie de morceaux de verre et aurait dû nettoyer à plusieurs reprises la chambre des membres de la fraternité à toute heure du jour et de la nuit. Selon ses parents, leur fils, pourtant fatigué par toutes les épreuves, n'a jamais abandonné "de peur de passer pour un lâche".

Comme le montrent les images, Daniel a perdu connaissance deux heures après avoir ingurgité tout cet alcool. Les membres de la fraternité, ont fini par le conduire à l'hôpital lorsqu'ils ont remarqué qu'il ne répondait plus. Ils n'ont toutefois jamais appelé les urgences et ce, alors que le jeune homme avait "les lèvres bleues". Le médecin qui a pris en charge l'étudiant a déclaré qu'il avait 0,486 g d'alcool dans le sang, soit 6 fois la dose légale autorisée.

"Lorsque je l'ai vu à l'hôpital, ce n'était qu'un tas de tubes", a déclaré un membre de la famille de l'étudiant qui a confié "être marqué par cette image". Au vu de la gravité de son état, le jeune homme est resté hospitalisé de longs mois, après avoir été plongé dans le coma.

Des poursuites

Pour l'avocat de la famille, David Bianchi, il s'agit du pire "bizutage de l'histoire des Etats-Unis". Mandaté par les parents de l'étudiant, il poursuit au pénal l'organisateur présumé ainsi que la personne qui a tardé à agir après avoir vu l'étudiant inconscient. Les jeunes sont poursuivis pour négligence, consommation d'alcool à un mineur et "bizutage". A la base, 22 personnes étaient également citées dans un autre procès, mais des règlements ont été trouvésafin de mettre fin aux poursuites. Personne n'a donc officiellement été accusé de "bizutage" pour l'instant.

L'avocat espère cette fois faire condamner les deux principaux impliqués en vertu de la loi anti-bizutage du Missouri. C'est la première fois qu'elle est utiliséedans le cadre d'un procès. Comme son nom l'indique, la loi interdit les bizutages ainsi que la distribution d'alcool à des mineurs.

En attendant le verdict, l'Université du Missouri a suspendu la fraternité. 13 étudiants ont également été sanctionnés par leur établissement, même si cette sanction n'a pas été rendue publique. Certains de ces jeunes avaient déjà été impliqués dans d'autres incidents par le passé.