Bolsonaro dit que le Brésil peut développer son agriculture tout en préservant l'Amazonie

Le président brésilien Jair Bolsonaro a assuré vendredi, lors du Sommet des Amériques qui se tient à Los Angeles, que son pays n'avait "pas besoin de l'Amazonie pour développer son activité agricole".

Bolsonaro dit que le Brésil peut développer son agriculture tout en préservant l'Amazonie
©AFP

Il s'agit d'un revirement pour le dirigeant d'extrême droite, qui s'était jusqu'ici montré favorable à l'exploitation économique des ressources de cette immense jungle qui couvre huit pays d'Amérique latine mais dont la majeure partie se trouve au Brésil.

Le chef d'Etat brésilien a par ailleurs qualifié de "fantastique" sa réunion bilatérale avec le président américain Joe Biden, jeudi en marge de ce sommet régional.

Jair Bolsonaro, un fervent soutien de Donald Trump, a parfois mis en doute le résultat de l'élection présidentielle américaine de 2020 qui a vu Joe Biden l'emporter.

M. Bolsonaro a également assuré lors de son discours de 15 minutes que les forces armées et la police brésiliennes étaient lancées "depuis le début dans d'infatigables recherches" pour retrouver le journaliste britannique Dom Phillips et l'expert brésilien Bruno Araújo Pereira, disparus depuis dimanche dans une zone reculée de l'Amazonie.

La disparition déjà préoccupante de ces deux hommes, qui menaient dans la région des entretiens pour un livre sur la préservation de l'environnement, inquiète encore davantage depuis que des traces de sang ont été découvertes sur le bateau d'un suspect arrêté mardi.

Pendant ce temps, la déforestation en Amazonie brésilienne a reculé en mai par rapport à la même période de 2021, mais a atteint son deuxième plus haut niveau pour ce mois de l'année en sept ans, selon des données officielles rendues publiques vendredi.

En mai, 900 km2 ont été déboisés, soit une surface équivalente à 126.000 terrains de football, selon l'Institut national de recherches spatiales (INPE) qui compile les données quotidiennes de déforestation. L'an dernier, la déforestation pour ce mois avait atteint 1.390 km2.

Depuis début 2022, la plus grande forêt tropicale de la planète a perdu 2.867 km2, soit une hausse de 12,7% par rapport à la même période l'an dernier.