YouTube retire une vidéo de la commission d'enquête sur Donald Trump

YouTube a retiré une vidéo mise en ligne par la commission d'enquête sur l'assaut du Capitole parce qu'elle montrait, sans contexte, l'ancien président Donald Trump évoquant, sans preuves, des fraudes lors de l'élection de 2020.

YouTube retire une vidéo de la commission d'enquête sur Donald Trump
©AFP

Cette commission parlementaire enquête depuis près d'un an sur l'émeute du 6 janvier 2021, quand des supporters de l'ex chef d'Etat avaient envahi l'Assemblée le jour de la certification de la victoire de Joe Biden.

Les élus cherchent à démontrer que le rejet par Donald Trump des résultats relevait d'une stratégie réfléchie pour garder le pouvoir.

Ils ont publié sur YouTube de nombreuses vidéos de leurs auditions, de la journée en question et des extraits de reportages et d'interviews.

Celle retirée par la plateforme de Google comportait un entretien où le milliardaire républicain assurait que des votes qui lui étaient destinés avaient été donnés à Joe Biden, sans notes dans la vidéo ou en légende pour indiquer qu'il s'agit d'un mensonge ou qu'il n'y a aucune preuve pour soutenir cette accusation.

"Notre règlement sur l'intégrité des élections interdit les contenus incluant des affirmations fausses selon lesquelles des fraudes, des erreurs ou des problèmes ont changé le résultat de l'élection présidentielle américaine de 2020, à moins d'une mise en contexte appropriée", a rappelé Ivy Choi, une porte-parole du service contacté par l'AFP.

"Nous appliquons nos règles de façon égale pour tout le monde et nous avons retiré la vidéo mise en ligne par la chaîne de la commission du 6 janvier", a-t-elle ajouté.

Donald Trump avait commencé avant même que l'élection n'ait lieu à évoquer des risques de fraude. Depuis sa défaite, il n'a pas cessé de défendre sa théorie selon laquelle la présidentielle lui a été "volée".

La commission dite du "6 janvier", composée de sept démocrates et deux républicains, a entendu près de 1.000 témoins, dont deux enfants de l'ancien président, pour faire la lumière sur les faits et gestes de Donald Trump après l'élection.

Elle n'a pas immédiatement répondu à une sollicitation de l'AFP sur la vidéo retirée de YouTube.

Sur le même sujet