Etats-Unis: un incendie menace les séquoias géants du parc de Yosemite (PHOTOS)

Des centaines de pompiers combattaient lundi un feu de forêt hors de contrôle dans le prestigieux parc de Yosemite, en Californie, dont les flammes menacent les emblématiques séquoias géants.

AFP

L'incendie, qui a atteint le secteur de Mariposa Grove, le plus prisé du parc car il contient des centaines de séquoias parmi les plus grands au monde, s'étend sur environ 945 hectares, ont déclaré les autorités.

Le feu "n'est pas du tout maîtrisé", a précisé à l'AFP Nancy Phillipe, une porte-parole chargée de l'information sur les incendies à Yosemite.

La météo n'aide en rien: le temps devrait rester chaud et sec dans les prochains jours, a-t-elle dit.

"Nous faisons tout ce que nous pouvons pour l'éteindre, nous utilisons des ressources aériennes, des avions citernes et des hélicoptères" en plus des équipes au sol, a ajouté Mme Phillipe.

Quelque 545 pompiers affrontent désormais le brasier, un nombre voué à augmenter dans les prochaines heures.

Ce secteur du parc de Yosemite a été en grande partie réaménagé et avait rouvert ses portes en 2018.

Yosemite, prisé des fans d'escalades pour ses falaises majestueuses, est l'un des grands parcs américains les plus connus du monde.

Les séquoias géants menacés par un incendie

Feux volontaires

La petite localité de Wawona, qui abrite plusieurs hôtels accueillant les nombreux touristes venus admirer ses paysages montagneux et ses célèbres cascades, est placée sous ordre d'évacuation depuis plusieurs jours.

L'une des équipes prépare le "Grizzly Giant" -- le séquoia géant le plus célèbre et le plus spectaculaire du parc -- à l'approche des flammes en l'arrosant en permanence.

"Du haut de ses 209 pieds (64 m), c'est le deuxième plus grand du Yosemite", précise le parc, qui diffuse les mesures prises pour le protéger sur les réseaux sociaux.

Ces précautions, combinées à des départs de feu volontaires effectués pour préparer le parc, permettent d'assurer "la meilleure protection possible pour les arbres", a précisé à l'AFP Nancy Phillipe.

Pratiqués de manière ancestrale par les tribus amérindiennes de la région, les feux dirigés sont destinés à éclaircir les sous-bois en consumant broussailles et troncs morts tombés au sol, autant de combustibles qui peuvent attiser l'intensité des feux de forêt.

Pop-corn

Les incendies de faible intensité ne sont en général pas suffisants pour nuire aux séquoias géants, naturellement adaptés à ces sinistres avec leur écorce très épaisse et des premières branches pouvant pousser à trente mètres de haut, hors d'atteinte des flammes.

Au contraire, ces séquoias ont besoin des incendies pour se reproduire: la chaleur des flammes fait éclater les cônes tombés au sol comme du pop-corn pour en libérer des centaines de graines.

Ces géants, qui ne poussent qu'en Californie, ne sont en revanche pas adaptés aux feux plus intenses qui ont eu tendance à se déclarer ces dernières années à la faveur du changement climatique.

En septembre 2021, alors que des incendies brûlaient les forêts de la région, les secours avaient emballé dans des couvertures ignifugées des séquoias géants, dont le "Général Sherman", considéré comme l'arbre le plus volumineux du monde avec ses 83 mètres de haut.

La Californie, en proie à une sécheresse chronique qui atteint des records cette année, subit une vague de chaleur.

L'Ouest américain a déjà connu ces dernières années des feux de forêt d'une ampleur et d'une intensité exceptionnelles, avec un très net allongement de la saison des incendies.

"Ce n'est que le début du mois de juillet", a rappelé Nancy Phillipe. "Chaque année, nous nous disons +ouah, la saison (des incendies) va être longue+, et les saisons durent de plus en plus longtemps."