Droit à l'avortement: la Maison Blanche envisage une action pour protéger la pilule abortive

Le gouvernement américain envisage d'utiliser une loi spécifique de santé publique pour protéger l'accès à la pilule abortive au niveau national, rapporte le site d'information Politico sur la base de sources anonymes.

AFP
Droit à l'avortement: la Maison Blanche envisage une action pour protéger la pilule abortive
©Shutterstock

Sur la base de cette loi, l'administration Biden voudrait protéger de toute responsabilité les médecins, les pharmacies et les autres personnes qui fournissent des pilules abortives aux patientes. Et cela même dans un État où l'avortement est désormais (pratiquement) interdit.

La pilule abortive se compose de deux doses à prendre à plusieurs jours d'intervalle. Elle peut être utilisée pour interrompre en toute sécurité une grossesse jusqu'à dix semaines.

Selon Politico, les opposants à cette idée au sein du gouvernement craignent qu'une telle action de la Maison Blanche soit immédiatement portée devant un juge et que le gouvernement perde le procès. Cela pourrait avoir de lourdes conséquences sur les futures actions ou décrets du président ou du gouvernement.

Depuis que la Cour suprême a annulé l'arrêt Roe v. Wade le mois dernier, le président Joe Biden a déclaré que sa capacité à protéger le droit à l'avortement était limitée. Mais les militants de l'avortement et les démocrates progressistes font pression sur ce dernier pour qu'il agisse davantage.