"Trump a ouvert la voie au désordre et à la corruption"

AFP
"Trump a ouvert la voie au désordre et à la corruption"
©AFP

Donald Trump a ouvert les vannes "au désordre et à la corruption" et doit être tenu pour légalement responsable de l'attaque du 6 janvier 2021, a déclaré jeudi le président de la commission d'enquête parlementaire sur l'assaut contre le Capitole. L'ancien président républicain "a essayé de détruire nos institutions démocratiques", a déclaré Bennie Thompson lors d'une audition en prime time, qui boucle une série de présentations publiques des travaux de sa commission.

"Il a ouvert la voie au désordre et à la corruption", a encore asséné l'élu démocrate qui, malade du Covid, intervenait par lien vidéo.

Pour lui, tous les responsables de l'attaque, y compris à la Maison Blanche devront "répondre de leurs actes devant la justice". "Il faudra des conséquences sévères, sinon je crains que notre démocratie ne s'en relève pas."

Deux membres de la commission ont ensuite présenté la journée du 6 janvier 2021 telle que vécue "minute par minute" par Donald Trump, qu'ils ont accusé d'avoir "failli à son devoir" de commandant en chef, en ne faisant "rien" pour empêcher ses partisans de semer le chaos dans le Capitole.

C'est pourtant lui qui les avait convoqués à Washington, le jour où les parlementaires devaient certifier la victoire de son rival démocrate Joe Biden à la présidentielle.

Vers midi, dans un discours enflammé en plein cœur de la capitale, il leur avait demandé de "se battre comme des diables" contre de supposées "fraudes électorales massives". Il était ensuite reparti vers la Maison Blanche, tandis que la foule se lançait à l'assaut du temple de la démocratie américaine.

Il avait mis plus de trois heures avant d'appeler ses partisans à quitter les lieux. "Je connais votre douleur", leur avait-il finalement dit dans une vidéo mise en ligne sur Twitter. "Mais il faut rentrer à la maison maintenant".