Le cri du cœur d'une fillette de 12 ans sur l'avortement aux États-Unis: "Ma vie ne compte-t-elle pas pour vous?"

Une fillette de 12 ans a partagé un message poignant lors d'une audience publique sur le projet de loi sur l'avortement en Virginie-Occidentale, aux Etats-Unis.

Le cri du cœur d'une fillette de 12 ans sur l'avortement aux États-Unis: "Ma vie ne compte-t-elle pas pour vous?"
©D.R.

La Cour suprême des États-Unis a récemment révoqué l'arrêt Roe v. Wade, mettant fin à 49 ans de droit à l’avortement sur tout le territoire des États-Unis. Désormais, chaque État est libre de réguler l'accès à l'avortement comme il le souhaite. C'est l'objet de cette audience publique tenue en Virginie-Occidentale ce mercredi 27 juillet.

Près d'une centaine de personnes ont ainsi pu s'exprimer à propos du projet de loi sur l'avortement. Ce dernier ne prévoit aucune exception pour le viol ou l’inceste.

C'est dans ce contexte que le témoignage émouvant d'une jeune adolescente a tiré son épingle et a été largement partagé sur les réseaux sociaux. Adisson Gardner, 12 ans, a livré un message poignant devant l'assemblée, un véritable cri du cœur. "Je vais au collège à Buffalo, je joue au volley-ball et je fais de la course sur piste. Mon éducation est très importante pour moi, et j'ai l'intention de faire de grandes choses dans la vie", a-t-elle commencé. "Si un homme décide que je suis un objet, et qu'il me fait des choses indicibles et tragiques, est-ce que moi, une enfant, je suis censée porter et donner naissance à un autre enfant? Dois-je faire subir à mon corps le traumatisme physique de la grossesse? Dois-je subir les implications mentales, moi, une enfant qui n'a pas eu son mot à dire sur ce que l'on faisait de mon corps ?", a-t-elle interrogé.

"Certains ici disent qu'ils sont pro-vie mais qu'en est-il de ma vie ? Ma vie ne compte-t-elle pas pour vous?", a conclu Adisson, sous l'approbation de plusieurs personnes présentes.