"Soudain, le mystère me fut révélé": comment Helen Keller a ouvert les yeux du monde grâce à son handicap

Sourde, aveugle et muette, Helen Keller devient, en 1904, la première personne atteinte de surdité et de cécité à obtenir un diplôme universitaire. Après un parcours atypique, l'écrivaine et conférencière devient un modèle de détermination et est à l’origine d’avancées majeures pour les droits des malvoyants. Dans le cadre de son rendez-vous "Il était une fois", La Libre revient sur l'histoire de cette Américaine déterminée, que rien ne pouvait arrêter.

Manon De Greef
"Soudain, le mystère me fut révélé": comment Helen Keller a ouvert les yeux du monde grâce à son handicap
©Montage IPM (Wikimedia Commons/Shutterstock)
Helen Keller n'a pu voir défiler les saisons que pendant une poignée de mois. À un peu plus d'un an et demi, une grave maladie (diagnostiquée plus tard comme étant probablement une scarlatine) la laisse sourde, aveugle et muette. Plongée dans une obscurité et un silence total, la jeune enfant est tout à coup coupée du monde extérieur. Dans une autobiographie intitulée "Sourde, muette, aveugle : histoire de ma vie", l'américaine, née le 27 juin 1880, décrit cette...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité