Un champion du monde de jiu-jitsu tué par balle au Brésil

Le Brésilien Leandro Lo, huit fois champion du monde de jiu-jitsu, a été tué d'une balle dans la tête pendant un concert et sera enterré lundi à Sao Paulo, ont indiqué les autorités.

Belga
Un champion du monde de jiu-jitsu tué par balle au Brésil
©IBJJF (International Brazilian Jiu-Jitsu Federation)

Le tueur présumé, un policier qui assistait au concert en civil lors d'un jour de congé, a été placé en garde à vue après s'est présenté volontairement dans un commissariat dimanche soir.

Le meurtre a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, au Clube Sirio, un club sportif de Sao Paulo.

Selon l'avocat de la famille de Leandro Lo, un individu s'est approché de la table où il se trouvait avec des amis, s'est emparé d'une bouteille et a commencé à les provoquer.

Le champion de jiu-jitsu l'a alors plaqué au sol et immobilisé pour "éviter une bagarre".

Les deux hommes ont ensuite été séparés, mais l'assaillant, après s'être éloigné de quelques pas, "s'est soudainement retourné, a pris un pistolet et a tiré sur Leandro", a raconté à l'AFP Me Ivã Siqueira Junior.

Un des amis de la victime qui était présent sur place a confirmé au site d'informations G1 que le champion avait été atteint par un tir "à bout portant à la tête".

Leandro Lo, 33 ans, était détenteur de huit titres mondiaux de la Fédération internationale de jiu-jitsu brésilien (IBJJF), remportés entre 2012 à 2022, dans cinq catégories de poids différentes, un record absolu dans cette discipline.

Selon la presse locale, le tueur présumé, un policier de 30 ans, serait-lui même pratiquant de jiu-jitsu.

"Leandro était un des plus grands de notre sport, exemplaire sur les tatamis et en dehors", a déploré l'IBJJF dans un communiqué.