Une doctorante trouve un moyen ingénieux de faire comprendre sa thèse à ses proches

Son idée a aussitôt rencontré un franc succès sur Twitter!

Une doctorante trouve un moyen ingénieux de faire comprendre sa thèse à ses proches
©twitter

Les sujets de thèses sont certes intéressants, mais souvent compliqués à comprendre pour les personnes qui ne sont pas dans le milieu. Caroline Aubry-Wake, une doctorante de l'Université de la Saskatchewan (Canada), a eu une idée originale pour que ses proches puissent lire et apprécier l'étendue de son travail.

La jeune femme, qui étudie comment la neige et la glace fournissent de l'eau aux vallées en aval, a réalisé un livre en papier glacé dans lequel elle a placé de nombreuses photos et les éléments principaux de sa thèse. Bref, une version simplifiée que tout le monde peut comprendre.

"Quand je parle à d'autres scientifiques, je parle des approches innovantes, des évolutions méthodologiques, des incertitudes. C'est très, très technique. Ma mère et mon père ne se soucient pas de ces aspects super techniques ou du nombre de citations que j'ai. Ils ne se soucient pas vraiment du taux de fonte spécifique du glacier à ce moment précis. Ils se soucient que j'ai failli tomber dans le ruisseau en mesurant le débit, que j'ai pu voler dans un hélicoptère pour me rendre sur mon lieu d'analyse, et de la vue d'ensemble du changement climatique. J'ai donc écrit des récits de mes expériences qui véhiculaient mon travail d'une manière différente", explique-t-elle dans un article publié par son université.

Aussitôt après avoir partagé son livre simplifié sur Twitter, la jeune femme a reçu des milliers de likes. "Je ne m'attendais pas à un tel succès", explique l'étudiante. "Je pense que les gens ont trouvé que c'est une excellente idée. Je suppose que beaucoup de gens veulent faire quelque chose pour rendre leur science plus accessible, mais ils n'ont souvent pas une bonne idée de la façon d'y parvenir. Et ils se sont dit 'Waw, c'est exactement ce que je voulais faire.'"

En tout, la doctorante a mis trois-quatre jours à réaliser cette version pour sa famille. "J'avais déjà une grande partie du contenu, donc ça a été vite. Ma petite soeur, qui fait des études en design, m'a aidée pour la mise en forme."

Dès qu'elle aura soutenu sa thèse, en octobre, Caroline Aubry-Wake poursuivra ses études à l'Université d'Utrecht aux Pays-Bas afin d'étudier les interactions entre la neige, la glace et l'eau dans l'Himalaya.

"J'encourage tous les doctorants qui le souhaitent à faire un livre comme le mien. Un doctorat représente une part importante de votre vie et c'est formidable de pouvoir le partager avec les personnes qui vous sont chères."