Un militaire haut gradé soupçonné d'avoir ordonné l'assassinat de 43 étudiants au Mexique

Un militaire haut gradé de l'armée a été inculpé dans l'affaire de la disparition et de la mort de 43 étudiants au Mexique en 2014, a annoncé le ministère mexicain de l'Intérieur vendredi (heure locale).

Un militaire haut gradé soupçonné d'avoir ordonné l'assassinat de 43 étudiants au Mexique
©AFP

Le commandant de l'époque du 27e bataillon d'infanterie dans l'État de Guerrero aurait directement ordonné l'assassinat de six jeunes hommes. Les 43 étudiants de l'école normale d'Ayotzinapa ont disparu dans la ville d'Iguala le 26 novembre 2014. Ils y circulaient dans des bus volés et ont vraisemblablement été enlevés par des policiers corrompus, puis remis à l'organisation criminelle Guerreros Unidos pour des raisons obscures. À l'exception de quelques fragments d'os de trois jeunes hommes, les étudiants n'ont jamais été retrouvés, mais ont récemment été déclarés officiellement morts. Selon le ministère mexicain de l'Intérieur, les victimes ont été retenues dans un entrepôt pendant quatre jours, puis assassinées.

Jusqu'à présent, 83 mandats d'arrêt ont été émis, dont 20 pour des officiers militaires. Désormais, le commandant de l'époque du 27e bataillon d'infanterie à Guerrero a également été formellement inculpé. Il est soupçonné d'avoir ordonné l'assassinat d'au moins six étudiants.

La semaine dernière, l'ancien procureur général Jesús Murillo Karam a déjà été inculpé dans cette affaire. À l'époque, M. Murillo était le procureur en chef chargé de superviser l'enquête sur la disparition et est soupçonné d'enlèvement, de torture et d'obstruction à la justice.