Comment la fièvre des armes à feu s’est emparée du Brésil de Bolsonaro

Les clubs de tir poussent comme des champignons et les ventes d’armes explosent. Reportage.

Morgann Jezequel, envoyée spéciale à São Paulo
Comment la fièvre des armes à feu s’est emparée du Brésil de Bolsonaro
En ce samedi matin nuageux, dans la zone rurale de São Bernardo do Campo, en banlieue sud de São Paulo, une dizaine de personnes s’entraînent au sein du club de tir Assault, encadrés par des formateurs souvent issus de la police militaire. Dans le plus grand centre en plein air de la mégalopole, dont...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité