"Ce n’est plus une fête, c’est un enterrement": au Brésil, la gauche est déçue et les partisans de Bolsonaro gardent espoir

Face au faible écart des votes entre Lula da Silva et Bolsonaro, la gauche tremble.

Morgann Jezequel, correspondante à Rio de Janeiro
"Ce n’est plus une fête, c’est un enterrement": au Brésil, la gauche est déçue et les partisans de Bolsonaro gardent espoir
©AFP
"Je vous le dis, je vais gagner cette élection, pour que le peuple puisse à nouveau être heureux. Allons de l’avant !" Avec ce tweet posté lundi matin, au lendemain du premier tour des élections générales brésiliennes, Luiz Inacio Lula da Silva semble vouloir battre le rappel de ses troupes. Il faut dire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité