Quatre élèves visés par des tirs près de leur école à Philadelphie : "Trop c'est trop"

Quatre élèves de 15 et 16 ans ont été blessés par balles alors qu'ils sortaient de leur établissement scolaire à Philadelphie mercredi matin. Tous seraient dans un état stable et leurs jours ne seraient pas en danger.

 Parallèlement, dans l’État de l’Idaho (Ouest), la police a annoncé enquêter sur un incident séparé après la découverte des corps de quatre étudiants dans une maison de la ville de Moscow près du campus de l’Université de l’Idaho, apparemment «victimes d’homicide».

Les coups de feu ont été tirés aux environs de 11h30 (17h30 HB). L'école avait décidé de libérer les élèves trois heures en avance à l'occasion des festivités de Thanksgiving. Elle a finalement été confinée pendant plus d'une heure après l'attaque. Les quatre jeunes visés se tenaient dehors, à une rue de leur école, lorsqu'une voiture s'est approchée d'eux. Un occupant du véhicule a alors tiré sur eux, a expliqué le Chef adjoint de la police John Stanford.

"Trop c'est trop", s'est insurgé dans une déclaration le gouverneur de Pennsylvanie, Tom Wolf. "Les fusillades qui secouent notre pays laissent des trous dans les cœurs des familles et des sièges vides lors des repas de Thanksgiving. J'en ai assez". Aucun motif n'a pour l'instant été déterminé et la police a indiqué qu'aucun incident précédant cette attaque n'avait eu lieu.