Donald Trump appelle à abolir… la Constitution des États-Unis

Le 45e président américain, Donald Trump, s’entête encore et encore. Mais cette fois-ci, il menace verbalement la constitution de son pays.

Sur son réseau social “Truth Social” il a répété ses accusations infondées de trucage à l’élection présidentielle. Il estime qu’une “fraude massive de ce type et de cette ampleur justifie l’abolition de toutes les règles, de tous les règlements et articles, même ceux de la Constitution.”

La Maison Blanche n’a pas tardé à réagir. Elle a directement condamné les propos de Donald Trump. Par l’intermédiaire d’un porte-parole, la présidence a déclaré qu’une attaque contre la Constitution était “inacceptable”, “une attaque contre l’âme de notre pays”.