Enfants retrouvés vivants dans la jungle colombienne : le bonheur n'est pas complet, le sort du chien Wilson inquiète toujours

Wilson, l'un des chiens renifleurs, qui a participé aux recherches, s'était égaré dans la jungle. Il a joué un rôle crucial dans les investigations.

Alors que, miracle, les quatre enfants portés disparus depuis 40 jours dans la forêt colombienne après le crash de leur avion ont été retrouvés sains et saufs ce samedi, le chien Wilson manque toujours à l'appel.

Leur disparition avait mobilisé 200 personnes, dont 10 militaires opérant avec des chiens renifleurs. L’un d’eux, Wilson, s’était égaré dans la jungle au cours des recherches le 8 juin dernier. Le berger belge âgé de six ans, est à l’origine de la découverte du biberon. Il aurait aussi découvert la cabane de branchages dans laquelle s’étaient réfugiés les enfants, il y a quelques semaines.

”Ce qui n’a pas encore été retrouvé, c’est le chien, qui à un moment donné, était avec eux”, a déclaré à la presse le président Gustavo Petro, en donnant des nouvelles des enfants. Selon un bulletin de l’armée, il aurait été “désorienté” en raison du “terrain complexe”.

Des empreintes de pattes avaient été découvertes à côté de celles des enfants, laissant penser que le chien était avec eux. Mais le colonel Gustavo Narvaez Orozco, commandant du régiment des forces spéciales a déclaré au journal colombien Semana que cette hypothèse était loin d’être sûre. D’après lui, il se pourrait que le chien ait été empêché de retourner auprès de son maître à cause d’une mauvaise rencontre : “des animaux comme les caïmans, les jaguars, les panthères, les anacondas. N’importe lequel de ces animaux peut intimider notre chien, l’effrayer”.

”Nous n’avons vu le chien qu’il y a trois jours. Cela nous encourage et nous donne de l’espoir”, a-t-il par contre précisé.

Des personnalités colombiennes ont demandé que les recherches pour retrouver Wilson, érigé en héros dans le pays, ne soient pas abandonnées.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...