Quelque 44% des Brésiliens disent n'accorder aucune confiance à ce que dit leur président Jair Bolsonaro, au pouvoir depuis janvier, selon un sondage divulgué lundi. L'institut Datafolha, l'un des plus respectés du pays, a révélé que 19% des personnes interrogées avaient "toujours" confiance dans les déclarations du président d'extrême droite et 36% autres "parfois".

Mais le plus grand nombre, 44%, ont indiqué qu'ils ne faisaient "jamais" confiance aux déclarations du président. Jair Bolsonaro s'exprime abondamment, devant la presse à Brasilia, dans des directs sur Facebook et sur Twitter, sur un ton souvent agressif et provocateur. Il a fait de nombreuses déclarations polémiques, notamment contre des responsables d'institutions gouvernementales, des adversaires politiques, des ONG, des représentants de la société civile et jusqu'à des chefs d'Etat étrangers.

Le sondage, réalisé les 29 et 30 août auprès de 2.878 personnes, confirme par ailleurs la nette baisse de la cote de popularité de Jair Bolsonaro, avec un indice de satisfaction qui est passé à 29% en août contre 33% en juillet. Le taux d'approbation est passé de 33% à 38% sur un mois.

Un sondage de l'institut MDA avait déjà révélé la semaine dernière une forte chute du taux de satisfaction de février (57,5%) à août (41%) accompagnée d'une vive poussée du taux de désapprobation, passé de 28,2% en février à 53,7% en août.