Une juge a rejeté pour la seconde fois sa demande de remise en liberté, en dépit des 28,5 millions de dollars (23,5 millions d'euros) de caution proposés. Ghislaine Maxwell, avait une nouvelle fois demandé à la justice sa remise en liberté alors qu'elle est incarcérée à New York après son inculpation pour trafic de mineures, incitation à la prostitution et faux témoignage.

La juge Alison Nathan a rejeté la proposition d'une remise en liberté en échange d'une caution de 28,5 millions de dollars, rassemblée sur fond propres et d'apports de proches.

La justice américaine a une nouvelle fois jugé qu'elle présentait un risque trop important de fuite.

Une précédente demande de libération sous caution avait déjà été rejetée car le risque que Mme Maxwell s'enfuie avait aussi été jugé trop élevé. Elle jouit en effet de plusieurs passeports et d'importantes sommes d'argent en liquide. Son procès doit commencer en juillet 2021. Elle risque jusqu'à 35 ans de prison.