La star démocrate a prononcé un discours enflammé ce jeudi 23 juillet au Congrès. En début de semaine, Ted Yoho, élu républicain de la Chambre des représentants, l'avait abordée sur les marches du Congrès pour lui reprocher des propos liant l'augmentation de la criminalité à New York à la hausse de la pauvreté causée par la pandémie. Il l'avait accusée d'être "complètement folle" et "écœurante", pour la traiter ensuite de "fucking bitch" ("putain de salope", en anglais), a rapporté un journaliste témoin de la scène.

Ted Yoho s'était excusé le lendemain. S'il a admis avoir employé un ton "abrupt" lors de leur échange sur les marches du Congrès, il a nié avoir prononcé l'insulte en question. 

Yoho s'est défendu en rappelant être marié et père de deux filles. "Je suis très conscient de mes mots", a-t-il assuré. Mais Alexandria Ocasio-Cortez n'a pas manqué de répondre aux excuses de l'élu républicain, qu'elle juge illégitimes. "Avoir une fille ne rend pas un homme convenable. Avoir une femme ne rend pas un homme convenable. Traiter les gens avec dignité et respect est ce qui rend un homme convenable", a lancé l'étoile montante du parti démocrate.

La benjamine du Congrès âgée de 30 ans a ensuite ajouté qu'elle aussi "était la fille de quelqu'un". "Heureusement que mon père n'est plus là pour voir comment M. Yoho traite sa fille", lance-t-elle finalement.