"Nous aurons procédé à 200 millions d'injections d'ici mon centième jour en fonction", a dit le président démocrate dans sa première conférence de presse. Le 18 mars, il avait annoncé que l'objectif de 100 millions de vaccinations durant les 100 premiers jours de son mandat serait atteint le lendemain, au 58e jour de son mandat.

"Je sais que c'est ambitieux. Deux fois notre objectif initial. Mais aucun autre pays au monde ne s'est approché, loin s'en faut, de ce que nous faisons. Je crois que nous pouvons le faire", a ajouté Joe Biden.

Jeudi matin, la Maison Blanche a annoncé la mise en place d'un plan de 10 milliards de dollars pour corriger les inégalités d'accès au vaccin, dont souffrent notamment les minorités ethniques.

L'objectif est d'atteindre "les populations les plus durement touchées et les plus vulnérables, les populations les plus à risque en raison du virus", a déclaré M. Biden.

Il prévoit de se représenter en 2024

Joe Biden a également annoncé qu'il envisageait de se représenter à la présidentielle américaine de 2024, après avoir jusqu'ici évité de donner une réponse aussi directe, en ajoutant que sa vice-présidente Kamala Harris serait de nouveau sa colistière dans ce cas.

"La réponse est oui, je prévois de me présenter à ma réélection. C'est ce à quoi je m'attends", a déclaré le président américain lors de sa première conférence de presse à la Maison Blanche. Il a nuancé sa réponse en affirmant respecter "le destin": "Je n'ai jamais pu planifier avec certitude quatre ans et demi, trois ans et demi en avance."